Marseille, l’autre capitale de France, un traitement médiatique centralisé depuis Paris

Résumé

Le supporter a choisi le sujet,
L’étudiant a fait ses recherches,
Le journaliste a interviewé et rédigé.
De Marseille à Paris en passant par Nice, Villeranche-sur-Mer, Mandelieu-la-Napoule, Nancy, Mougins, Neuilly-sur-Seine : le match fut long, en voici le compte-rendu à travers ces pages. Bien que fil rouge de cet écrit est l’aspect médiatique que ce soit l’organisation des médias à diffusion nationale en France, le rôle des médias locaux, la conception et la réception des sujets d’informations, je me suis attaché à tenter d’expliquer pourquoi la ville de Marseille dispose de cette place, cette réputation dans les médias et par conséquent en France dans l’imaginaire collectif. De ses Quartiers-nord à son bord de mer, de la rue d’Aubagne à Notre-Dame-de-la-Garde, de la Canebière à la Corniche, Marseille alterne le beau et le moins beau. Et l’accent chantant ou le soleil n’y changent rien ou très peu. Son cosmopolitisme affiché se retrouve parfois critiqué et contrasté avec un maire d’arrondissement RN. A trois heures de Paris en TGV et pourtant si loin à la fois. Une balade dans la ville transporte le visiteur initié ou non d’un quartier à l’autre, d’une ruelle à l’autre, d’une vue sur la mer à l’autre, d’un marché à l’autre, voire d’une région à l’autre selon les étales et les habitants. Et d’une enclave de pauvreté à l’autre aussi. Ces paradoxes et clichés, la deuxième ville de France en population les subit et les entretient, reste à répondre à cette problématique et définir si effectivement

« Marseille est l’autre capitale de France, un traitement médiatique centralisé depuis Paris » ?

Un an de travail universitaire, quinze ans études à la poursuite d’un rêve journalistique et d’une volonté de compréhension de cette sphère médiatique, vingt-trois ans d’existence et presque autant d’amour pour le football et de fanatisme envers l’OM et ce, lié à un intérêt pour cette ville se retrouvent mêlés dans ce mémoire de fin d’études. Avec, et surtout, la participation et les explications de nombreux observateurs à cette réflexion sur cette ville fantasque, fantasmée et fantasmagorique : Marseille.

***

The supporter chose the subject,
The student did his research,
The journalist interviewed and wrote.
From Marseille to Paris via Nice, Villeranche-sur-Mer, Mandelieu-la-Napoule, Nancy, Neuilly-sur- Seine: the match was long, here is the report through these pages. Although the thread of this writing is the media aspect whether it be the organization of national broadcast media in France, the role of local media, the design and reception of news topics, I tried to explain why the city of Marseille has this place, this reputation in the media and therefore in France in the collective imagination. From its Quartiers-nord to its seaside, from the rue d’Aubagne to Notre-Dame-de-la-Garde, from La Canebière to la Corniche, Marseille alternates the beautiful and the less beautiful. And the singing accent or the sun change nothing or very little. Its displayed cosmopolitanism is sometimes criticized and contrasted with a RN borough mayor. Three hours from Paris by TGV and yet so far at the same time. A stroll through the city transports the initiated visitor from one neighbourhood to another, from one street to another, from one view of the sea to another, from one market to another, and even from one region to another depending on the stalls and the inhabitants. And also from one pocket of poverty to another. These paradoxes and clichés, the second largest city in France in population suffers and maintains them, remains to answer this question and define if effectively :

“ Marseille is the other capital of France, a centralized media treatment from Paris”?

One year of university work, fifteen years of study in pursuit of a journalistic dream and a desire to understand this media sphere, twenty-three years of existence and almost as much love for football and fanaticism towards OM, linked to an interest in this city are mixed up in this thesis of graduation. With, and above all, the participation and explanations of many observers in this reflection on this capricious city, fantasized and phantasmagorical: Marseille.


Categories: EDJ Lab