La foire aux questions !

Non ! L’EDJ est un établissement privé qui ne nécessite pas de figurer dans vos voeux ParcourSup. Pour connaitre les modalités de candidature à l’EDJ, reportez-vous aux pages Admissions.
Sur dossier de candidature et entretien de motivation sur Messenger. Il n’y a donc pas de concours. Il faut avoir au minimum le bac et un bon dossier scolaire. Le jury d’admission est aussi sensible à la motivation de chacun.
Curiosité, ouverture d’esprit, débrouillardise, culture générale, humilité, amour des autres, bon relationnel, réactivité, mobilité géographique…
Le mieux, ce sont les filières générales. Choisissez en priorité les spécialités suivantes : histoire-géographie et sciences politiques, langues littérature et cultures étrangères, sciences économiques et sociales, humanités littérature et philosophie.
Oui ! On peut rentrer à l’EDJ directement après le bac et faire un Bachelor en 3 ans (Journalisme d’Information Générale, Journalisme Sportif ou Breaking News).
Oui, c’est une école privée qui ne vit que grâce aux paiements des étudiants. Il est possible de fractionner les paiements (2 à 8 fois).
Oui, l’école cherche et trouve chaque année tous les stages pour chacun de ses étudiants.
Oui, parce que l’EDJ est reconnue par l’État ! La bourse est accessible pour tous les étudiants en Bachelor mais pas encore pour les étudiants en Mastère. Avec ERASMUS+, l’EDJ peut proposer des bourses de mobilité aux étudiants pour leurs stages à l’étranger.
C’est un système européen de transfert et d’accumulation de crédits centré sur l’étudiant et basé sur la charge de travail à réaliser. Chaque année, permet de capitaliser 60 crédits (30 par semestre). Un Bachelor complet = 180 ECTS et un Mastère = 300 ECTS.
L’EDJ offre des parcours professionnalisants et un
accompagnement personnalisé, des groupes d’étudiants restreint, 4 stages en Bachelor et 3 en Mastère, des professeurs d’université et des journalistes en activité, un nombre important d’heures de cours et de pratiques professionnelles.
Oui Plus de 80% de nos étudiants trouvent un emploi dans l’année qui suit la sortie de l’école. Bien évidemment, il faut être bon et se bouger Mais l’école accompagne chacun de ses étudiants dans leur insertion professionnelle.
Non ! Contrairement aux idées reçues, Nice est l’une des plus importantes villes universitaires de France. 42000 étudiants apprécient la diversité de notre grande métropole.
Yes, of course ! L’anglais oral est particulièrement nécessaire car les interviews d’étrangers se font en anglais.
Oui. Vous avez deux possibilités : le cursus Breaking News (Bachelor + Master en 4 ans au lieu de 5) qui vous permet d’intégrer les Masters de nos universités partenaires.
Aucune école de journalisme en France ne délivre la carte de presse. C’est la Commission de la Carte d’Identité des Journalistes Professionnels (CCIJP) qui la délivre. Il faut travailler depuis plus de 3 mois dans un média et gagner plus de 50% de ses ressources grâce au journalisme.
Oui. sous réserve de répondre aux conditions d’admissions exigées par chaque filière.