Les avis sur l’EDJ NICE et ses formations

Les avis du milieu professionnel sur l’EDJ

Fatigué. Epuisé. Et j’écris encore. J’y crois pas. Que j’écris encore. Mais faut croire que j’aime ça ! 15 ans déjà. Merci l’EDJ. Merci pour tout.
RAPHAËL PIERRE - Journaliste, Photographe - Tahiti Infos, Fenuacom, Tahiti Pacifique Hebdo

L’EDJ, c’est mes premiers reportages sur le terrain. C’est une école où l’on donne une large place à l’apprentissage par la pratique. L’enseignement est très proche de ce qui est maintenant ma réalité de journaliste.

MICHAEL LEFEBVRE - Journaliste - L'Equipe TV, RTL

« Depuis le début de l’année je suis journaliste web à La Gazette de Monaco, un site bilingue dédié à l’actualité monegasque. Après trois stages en Principauté, je savais que c’était ici que je voulais travailler. J’ai trouvé ma place et je me sens super bien dans cette rédaction. »

AUDREY CORMINBOEUF, Journaliste et ancienne étudiante de l’EDJ (Promo 2019)

Lors d’une conférence en 1997 : « Questionneur questionné, quelle épreuve ! Quelle joie ! Quelle graine semée ? Y a-t-il des exemples à suivre ? Qui est un exemple ? Grâce à l’école, il y a eu rencontre entre des êtres singuliers, c’est si beau. À un jour ou à un autre. »

DANIEL SHICK, Journaliste

De mon passage à l’EDJ, je retiens la solidarité qui existe entre les étudiants de ma promotion. Cette entraide perdure pour mon plus grand plaisir.

BENJAMIN BLANC

Les avis des étudiants sur l’EDJ

Aujourd’hui, je me sens armé à affronter le marché du travail. Grâce aux différents enseignements reçus lors de ma scolarité à l’école de journalisme de Nice, je peux affirmer que je dispose des prérequis qui me permettent d’intégrer sereinement le
Etudiant, promo 2018
Je suis sur les starting-blocks. Prêt à saisir l’opportunité qui lancera réellement ma carrière de journaliste. J’ai une préférence pour la presse écrite. C’est le support sur lequel je me sens le plus à l’aise. J’aimerais travailler pour le quotidien
Etudiant, Promo 2018
Je souhaite remercier l’École Du Journalisme de Nice. C’est grâce à elle que j’ai pu réaliser ce stage chez Women Sports, qui me tenait énormément à coeur en Espagne. Merci également à tous les professeurs de l’école de m’avoir aussi
Étudiant, Promo 2019
À la question « êtes-vous prête ?« , je réponds oui, bien qu’on ne le soit jamais assez. Les années d’études que j’ai passées à l’EDJ m’ont permis d’acquérir toutes les compétences nécessaires au métier de journaliste de presse écrite, de radio,
Etudiant, Promo 2018
Je me sens prête à intégrer le monde du travail. Les « Médias Réels » de l’EDJ, ainsi que mes différents stages m’ont permis de me sentir à l’aise et confiante dans ce que j’entreprends. Les compliments et encouragements de mes différents
Etudiante, Promo 2018

Les avis et témoignages des enseignants sur l’EDJ

Professeur à l’EDJ ? Lorsque l’encadrement a décidé de me faire confiance il y a quelques mois, je n’ai pas hésité très longtemps. Relayer l’information, partager des moments de vie, des émotions, c’est tout ce qui donne du sens à
Jimmy Boursicot - Journaliste de presse écrite et web Journaliste au magazine Code Sport Professeur de Web live scoring
Enseigner à l’EDJ c‘est participer à l’ambitieux projet d’une école qui cultive l’excellence. C’est aussi transmettre mon enthousiasme pour un métier qui n’est pas un métier comme les autres. On ne choisit pas de devenir journaliste par hasard. C’est un
Dominique Dalbéra - Journaliste de Presse Ecrite, Rédacteur en chef de Nice Matin Professeur de Presse Ecrite
With almost twenty years’ experience as an international journalist and travel writer, it’s a pleasure to inspire the students at EDJ to speak and write in English. The language lessons focus on helping them become motivated, confident journalists, able to
Jon Bryant - Journaliste au Daily telegraph, au Guardian, à The Observer, au Times... Professeur de journalisme en anglais
En 1993 : « J’ai voulu insuffler aux étudiants ma passion de la vie et ma curiosité pour le monde qui nous entoure. Si j’ai contribué à les rendre curieux, je suis le plus heureux des profs ! »
MICHEL CHEVALET, Journaliste
J’enseigne depuis 20 ans à l’EDJ, tout en en assurant la direction. J’ai pu, au fil du temps, adapter ma pédagogie aux évolutions très rapides de ce métier. Chaque année différent, chaque année nouveaux, mes cours naissent, je les teste,
Marie Boselli - Docteur en sciences de l’information et de la communication Directrice de l’EDJ Professeur de Réflexes professionnels, de Lecture sous contrainte

La réputation de l’EDJ

Le Master Presse Féminine de l’EDJ s’impose véritablement comme la meilleure option concernant mes aspirations professionnelles. Pourquoi ? D’abord, il traite de la mode, la beauté, le luxe, le people, la culture, les réseaux sociaux et surtout la Femme, en somme tout ce que j’aime. « Choisi un travail que tu aimes et tu n’auras jamais à travailler un jour de ta vie ». Ensuite, la formation est adaptée à celles et ceux qui n’ont jamais fait de journalisme, ce qui me permettra d’acquérir les fondamentaux et plus encore du métier de journaliste. Enfin, l’apprentissage sous forme de « médias réels » est un concept professionnalisant que j’affectionne particulièrement.

Sarah M. Etudiante

Votre fondation pédagogique, vos partenariats journalistiques, les stages, offrent les connaissances indispensables à l’exercice du journalisme international.

Marie M. Etudiante

Cela fait plusieurs années que je m’intéresse à votre école, notamment par le biais de nombreux échos positifs, de rencontres avec vos collaborateurs lors de salons, et même sur les réseaux sociaux. L’étendue de mon intérêt ne s’arrête pas à une simple candidature, mais au fait de concrétiser mon souhait qui est d’intégrer votre école et d’apprendre l’art du journalisme depuis des années.

Enzo Z. Etudiant

Votre école représente pour moi un gage de qualité et une opportunité de pouvoir me spécialiser dans la mode, la beauté, le luxe et tout ce qu’englobe l’identité féminine. Les codes de l’univers dédié aux femmes m’inspirent et me fascinent de telles manières que les réseaux sociaux sont devenus un outil indispensable dans l’actualité des nouveautés et dernières tendances. L’engagement de l’école dans la voie de la professionnalisation en presse féminine a retenu mon attention. De plus, la formation m’intéresse pour les matières qu’elle propose dans sa plaquette en particulier : la femme dans le monde, l’animation des réseaux sociaux, lifestyle et l’analyse des tendances de la mode. C’est des matières qui correspondent à mon profil et à l’apprentissage que je souhaite acquérir. Cependant, les matières que j’aimerais particulièrement étudier au sein de l’EDJ sont des médias réels et micro-enquête, participer à une conférence de rédaction, travailler à la réalisation de reportages et d’enquêtes provoque et moi un véritable enthousiasme.

Nassima E. Etudiante

Les mastères journalisme international et journalisme d’information générale représentent pour moi, une opportunité unique d’accroître mes connaissances académiques, d’approfondir ma culture générale et de développer mon savoir-faire dans le domaine du journalisme. J’apprécie particulièrement la possibilité de réaliser des stages ainsi que de travailler comme dans une vraie rédaction avec des journalistes professionnels ceci permettant de travailler sur le terrain et de corréler théorique et pratique. Je suis également séduite par la diversité des pôles de formation.

Rebecca L. Etudiante

Ils racontent… leur passion pour le métier

J’ai toujours été passionnée par les métiers du journalisme, j’admirais ces hommes qui partaient en quête de la vérité. Très tôt, j’ai su que l’information et la vérité seraient les maîtres-mots de notre société. La monnaie d’échange qui régit notre monde. Je voulais donc, comprendre l’information, la traiter et la transmettre. J’estime que l’apprentissage et la connaissance sont les solutions de beaucoup de nos problèmes. Une réponse aux mauvais choix de certains, une possibilité de choisir pour d’autres. Le rôle du journalisme est donc multiple, mais son but reste le même : Renseigner.

Candidate, Promo 2018

Cette volonté de devenir journaliste sportif est ancrée en moi depuis mon adolescence et l’a été tout au long de ma scolarité, et je sais, aujourd’hui, qu’il s’agit du seul métier me permettant de me réaliser, au niveau professionnel, mais aussi personnel.
 

Candidat, Promo 2018

Forte de ma motivation, je suis sérieuse et pleine de curiosité. Depuis, longtemps, je m’intéresse au métier de journaliste, qui est un pilier d’information dans notre société. J’ai pour habitude de beaucoup m’informer sur l’actualité. En effet, je regarde régulièrement le journal télévisé et lis certains magazines et journaux. J’ai l’envie de démontrer, et même de dénoncer certains aspects de notre monde, je m’intéresse aux sujets de société, beaucoup liés à l’humain. Je ne suis fermée à aucun thème. J’ai pour rêve de mener des investigations à travers le monde pour enrichir ma qualité d’information, et pouvoir informer notre population.

Candidate, Promo 2018

Devenir journaliste serait pour moi un grand honneur et la finalité d’un travail de plusieurs années. Depuis mon plus jeune âge, j’ai toujours aimé écrire et lire des histoires. Au fur et à mesure, les histoires basées sur des faits réels ont remplacé les histoires pour enfants. De plus en plus attirée par le monde qui nous entoure, j’ai fini par devenir une férue d’actualité. Je n’ai pas d’anecdote particulière pour expliquer mon envie de devenir journaliste. Ce projet professionnel s’est dessiné naturellement, sans que je me pose de questions.
Le journalisme représente pour moi une forme de liberté. Tout secteur intéresse un lectorat en particulier, il faut donc du monde pour produire. Je souhaite en faire partie. J’aime le fait d’être le médiateur entre l’information brute et le public, simplifier pour informer le plus facilement possible. À mes yeux, devenir journaliste correspond au fait de devenir comme un décodeur. Je collecte et décode tout ce qu’il se passe pour le présenter aux personnes intéressées. C’est la corrélation entre se sentir utile et entretenir une passion.

Candidate, Promo 2018

Cette vocation me permettrait de m’enrichir personnellement et surtout de pouvoir la faire partager. Le métier du journalisme a très bien compris cette notion de diffusion de l’information, notamment à notre époque, grâce à tous ces moyens technologiques mis en place. L’univers du virtuel ainsi que tous les réseaux sociaux que nous « les jeunes » maîtrisons facilement en les employant tous les jours, me permettrait d’informer les populations instantanément et de les faire ouvrir au monde qui les entoure.

Candidate, Promo 2018