fbpx

Les avis sur l’EDJ NICE et ses formations

Les avis du milieu professionnel sur l’EDJ

SÉBASTIEN BORGNAT

Je crois que j'aurais fait ce métier, même sans l’EDJ. Mais cette école m'a formé et forgé... Et c'est grâce à elle, que j'ai pu intégrer LCI.

Michel DRUCKER, Journaliste et parrain 2012 de l’EDJ

« Vous avez bien de la chance, moi je n’ai pas connu cette école ! Si vous passez par Paris, je serai ravi de vous accueillir dans les coulisses de mes émissions. »

ROLAND FAURE – Journaliste et parrain d’honneur de l’EDJ

Son témoignage lors de l'ouverture de l'EDJ en 1990 : "Heureux et honoré d'ouvrir ce livre d'or qui "s'ouvre", j'en suis persuadé, sur une mission ambitieuse et indispensable : celle de la formation des femmes et des hommes de communication de demain."

JEAN-MICHEL LOBRY, Journaliste

Lors d'une conférence en 1993 : "Heureux qui communique ! À condition d'avoir un peu de talent, et beaucoup de passion, chance et ambition. Pour réussir son pari, TMC a besoin de cette alchimie qui, a priori, transpire dans cette école. Bon vent !"

Les avis des étudiants sur l’EDJ

Etudiant, Promo 2018

Mes trois années à l’École de Journalisme de Nice sont passées à une vitesse fulgurante. J’ai l’impression que le séminaire de rentrée de première année avait lieu il y a encore quelques semaines. Nous observions à l’époque des visages qui nous sont familiers aujourd’hui. Pourtant le temps a bien passé depuis et avec le recul, je constate que j’ai bien évolué, tant sur le plan de la maturité que dans mes connaissances et ma façon d’aborder mon métier. Ce que je suis maintenant, je le dois à mon investissement, mais avant tout à ceux qui m’ont permis de m’épanouir et de me développer. L’EDJ de Nice possède une équipe pédagogique proche de ses étudiants, à leur écoute et qui sait s’adapter aux besoins hétérogènes de chaque promotion. Les professeurs qui y dispensent leurs savoirs possèdent tous autant de capacités et une expérience professionnelle qui n’est plus à prouver.

Étudiant, Promo 2020

« Je suis plus que ravie de rejoindre l’équipe de Femme Magazine ! C’est le premier mensuel féminin au Luxembourg. C’est une nouvelle aventure pour moi, dans un domaine différent, mais c’est ce pour quoi j’ai travaillé et je ne me suis jamais fermé de portes. Et puis je rêvais de travailler à l’étranger, alors c’est chose faite »

Étudiant

"Durant mon passage à l'EDJ, j'ai vraiment mûri. Je suis moins émotive, j'ai appris l'entraide. Je remercie mes professeurs d'avoir été aussi humbles, gentils et intéressants. Merci également à la direction de m'avoir poussée vers mes objectifs. On dit que l'amour dure trois ans. Pourtant, après trois ans, je vous aime encore. Merci."

Étudiant, Promo 2020

"Grâce à l'École du Journalisme, j'ai pu découvrir et me professionnaliser dans le métier de mes rêves. Aujourd'hui j'ai à mon arc plusieurs qualités grâce à mes professeurs."

Les avis et témoignages des enseignants sur l’EDJ

Fabienne Gardon – Professeur de Voix, Souffle et Respiration

"Une école d’excellence avec une direction et une équipe pédagogique très compétente à l’écoute des étudiants. Cet établissement peut être fier de former de très nombreux journalistes qui font de belles carrières" 

Catherine Bonifassi

En tant que rédactrice en chef, je recevais plusieurs fois par an des étudiants de l’Ecole Nouvelles en stage d’intégration. A l’époque, l’école  était encore toute jeune. Lorsque ces aspirants journalistes arrivaient, c’était une bouffée d’air pour la rédaction. Chacun avait bien sûr ses qualités propres : curiosité, pugnacité dans la recherche d’info, talents d’écriture ou de narration, goût du contact humain et de l’échange. Mais tous révélaient toujours beaucoup d’enthousiasme. Si bien que lorsque le jeune nous quittait nous nous disions, dommage... il (elle) faisait presque déjà partie de l’équipe ! Plusieurs sont d’ailleurs restés. Puis Marie Boselli m’a demandé de venir enseigner à l’école. Hésitation, trac : on peut être journaliste sans pour autant se sentir enseignant... savoir faire n’est pas forcément savoir transmettre. Après quelques balbutiements et beaucoup d’angoisse, je suis devenue aussi passionnément professeure que j’étais journaliste. Aujourd’hui, chaque promotion m’amène le même plaisir. Chaque étudiant exprime à sa manière sa passion pour ce fabuleux métier. A tous j’essaie de transmettre en retour l’exigence qu’il requiert. Et lorsque la passion se double exigence, ce sont de vrais professionnels que nous voyons éclore au fil de ces trois années de formation. Alors que vive la presse, que vive le journalisme et que vive l’EDJ !

Jon Bryant

With almost twenty years’ experience as an international journalist and travel writer, it’s a pleasure to inspire the students at EDJ to speak and write in English. The language lessons focus on helping them become motivated, confident journalists, able to interview people in English, read the foreign press and research in another language. My role at EDJ is to assist students in writing, listening to and speaking in English, a language vital to their successful emergence into the world of journalism.  Whether they are competent at English before they come to the school matters little for they gain confidence and learn how to express themselves intelligently while here. The students are motivated, respectful, enthusiastic and benefit from the varied demands of the school’s dedicated teachers. There is so much English language in the French media nowadays and the students need to know how to use it properly. They create magazines, write photo-stories and reviews in English as well as give presentations, interviews and debates.... and revise a bit of grammar on the way.

Zoe Jones – Chargée de mission pour la cellule internationale de l’EDJ et Professeur d’anglais Erasmus+

"Une école qui forme les jeunes journalistes prometteurs de demain, dans des super locaux avec des journalistes professionnels qui partagent leur passion du métier. Excellent !" 

La réputation de l’EDJ

Étudiant

"Une école qui brille par l’excellence de ses enseignements. Un vrai réseau professionnel à la sortie d’étude grâce aux profs qui, en plus d’être des mentors extraordinaires, poussent leurs élèves vers le haut en leur proposant régulièrement des stages dans leur rédactions respectives. Je suis arrivé étudiant à l’EDJ, j’en ressort journaliste et fier de pouvoir pratiquer ce beau métier aujourd’hui."

Pauline Arnal, Responsable éditorial de Stylist France et ancienne de l’EDJ

"J’ai étudié dans cette école il y a plus de 10 ans et j’ai reçu plusieurs stagiaires des nouvelles promos ces dernières années. Le niveau est toujours aussi bon et le cursus permet REELLEMENT de se rendre compte de la réalité du marché. Personne ne nous ment sur la difficulté du métier et des choses à faire pour arriver au meilleur niveau. Que du positif a dire sur cet établissement !"

Amandine G. Etudiante

En effet, la formation originale, encadrée et sur-mesure proposée par votre établissement m'intéresse particulièrement. Dans l'idéal, j'aimerais intégrer le bachelor de journalisme international qui me permettrait d'étudier une année à l'étranger et ainsi, de perfectionner mon anglais. J'ai également conscience qu'intégrer l'EDJ serait une chance et m'aiderait à trouver un emploi plus facilement grâce aux stages effectués durant cette formation. D'autre part, j'ai conscience de la charge de travail qui peut être demandée en contrepartie ainsi que de la rigueur et la détermination requises pour mener à bien ces trois années d'études.  

Andrews V.

Je suis très enthousiaste à l'idée de savoir que vos professeurs sont eux même des professionnels du journalisme qui sauront transmettre, au travers de leur savoir-faire, leur passion. Votre établissement est je pense pour moi le meilleur lieu de formation qu'il soit pour mon projet professionnel qui est devenir journaliste professionnel sportif.

Ils racontent… leur passion pour le métier

Étudiant

"Grâce à mes trois ans à l'EDJ j'ai pu faire trois stages différents. Tous m'ont apporté quelque chose et m'ont fait devenir meilleure, plus responsable et plus à l'écoute. Grâce au dernier, je sais quelle voie je veux prendre prendre et quel domaine je veux me spécialiser : le journalisme féminin. J'ai réussi à décrocher un stage au sein d'un grand groupe de mode . C'est une réelle fierté et je le dois à mon travail, mais aussi et surtout à ma formation à l'EDJ. Mon rêve de petite fille va se réaliser et j'espère que j'en serai à la hauteur. Vivre de ma passion est le plus beau cadeau que je pouvais avoir et pour cela, je remercie l'EDJ et toute son équipe qui a toujours été là pour m'aider et me pousser dans mes choix. Je suis fière d'avoir fait partie de cette école et d'en être sortie avec un stage passionnant."

Candidate, Promo 2018

Cette vocation me permettrait de m'enrichir personnellement et surtout de pouvoir la faire partager. Le métier du journalisme a très bien compris cette notion de diffusion de l'information, notamment à notre époque, grâce à tous ces moyens technologiques mis en place. L'univers du virtuel ainsi que tous les réseaux sociaux que nous "les jeunes" maîtrisons facilement en les employant tous les jours, me permettrait d'informer les populations instantanément et de les faire ouvrir au monde qui les entoure.

Étudiant

"Tout au long de ces trois années d'études et aussi lors de mes stages, j'ai pu appréhender cette profession plus en précision et le découvrir chaque jour un peu plus. J'ai réellement ressenti le plaisir qu'il procure. En ce qui concerne l'intérêt que je porte au travail en lui-même, il n'est pas celui de "gagne-pain", il devient une passion. Je me suis rendue compte de mon évolution, de ma capacité d'analyse et de compréhension. Une sorte de maturité professionnelle, qui grandissait au fur et à mesure que les mois s'écoulaient."

Étudiant

"L'EDJ a été le tremplin pour que j'atteigne mon rêve. Avec son équipe et ses professeurs, j'ai tellement appris. Je ne peux exprimer ma gratitude envers toutes ces personnes qui ont été les pièces maitresses de cette expérience magnifique. J'ai appris à écrire, à me servir d'une caméra, à monter un reportage radio, à réaliser une interview, et tant d'autres choses ! C'est plus que ce je n'aurais pu imaginer.Je vous garde tous dans mon coeur. MERCI."

Dernière modification le 22 novembre 2023 à 9 h 45 min