Pour devenir journaliste sportif, il faut d’abord être journaliste.
Les 1ère et 2ème années permettent de mettre en place les bases théoriques et pratiques du métier. Cependant, l’apprentissage du sport démarre dès la première année avec la découverte des spécificités mais aussi du sérieux du sport.

En 3ème année, les étudiants basculent totalement dans la spécialisation journalisme sportif : ils travaillent déjà exactement comme le font les journalistes sur le terrain et dans les rédactions.

À l’EDJ, le journaliste sportif doit être omnisports, donc s’intéresser à tous les sports, majeurs et mineurs. Il doit aussi être spécialiste d’au moins 3 sports.

À la sortie de cette formation, les étudiants peuvent travailler dans n’importe quel média de sport.

La pédagogie de l’EDJ est unique : ils apprennent quotidiennement leur métier sur le terrain, auprès des meilleurs journalistes sportifs.
Pour devenir un bon journaliste sportif, certaines choses ne s’enseignent pas : la curiosité, la débrouillardise. Ces qualités, nos futurs journalistes doivent les avoir avant d’entrer à l’EDJ.

Mais tout le reste s’apprend ! La culture, le droit du sport, la médecine du sport… Le métier de journaliste sportif, lui, s’acquiert par une pratique quotidienne sur le terrain. Les cours de journalisme sont organisés comme dans une vraie rédaction, sous la responsabilité de journalistes professionnels en activité.

À l’EDJ, on appelle cela les Médias Réels. Chaque matin, les étudiants participent à une conférence de rédaction sur l’actualité du jour. Ils doivent y être force de proposition. Ils partent ensuite en reportage, interviewer les sportifs, les coachs, les supporters…
De retour à la rédaction, ils synthétisent, rédigent et mettent en forme leurs reportages. Les journalistes sportifs corrigent le travail des étudiants qui s’entraînent quotidiennement et apprennent ainsi, en direct, leur futur métier.

Ce Bachelor s’adresse à tous les étudiants passionnés par le sport et qui veulent faire de leur passion leur métier.