La neutralité dans le journalisme est-elle une utopie ?

Mémoire présenté et soutenu par Lucas Dupont.

La neutralité… Un terme très présent dans le milieu journalistique, employé à tort et à travers ces derniers temps. Véritable sujet de discussion, ce simple mot divise de nombreuses personnes. Un devoir pour certains, une obligation pour d’autres… L’étude menée dans les pages suivantes vise à savoir si le terme neutralité est vraiment adapté au journalisme, et s’il est possible de le respecter.

Ces derniers mois, le métier de journaliste semble tomber en disgrâce aux yeux du grand public. La cause ? Un certain manque de neutralité dans le traitement de l’information, avec une sorte de manipulation envers la population. Comment est-on arrivé à un tel point de non-retour ? Les journalistes ont-ils perdu le sens de la neutralité ? Pourtant, ce terme est profondément inscrit dans la mémoire des journalistes. Il s’agit de l’essence même du métier. Il est donc surprenant de voir apparaître cette petite fracture entre l’opinion journalistique et l’opinion de certaines personnes voulant nuire à la profession. Si le regard de ces personnes peut être surprenant, il faut néanmoins accepter de se remettre en question. Le journaliste a peut-être perdu son objectivité. Mais la neutralité est également un arbre qui cache la forêt, car nous avons tous une opinion sur un sujet.

SUMMARY

Neutrality… A term very present in journalistic circles, wrongly used in recent times. A real topic of discussion, this simple word divides many people. A duty for some, an obligation for others… The study carried out in the following pages aims to find out whether the term neutrality is really suited to journalism, and whether it is possible to respect it.

In recent months, the profession of journalism seems to have fallen into disgrace in the eyes of the general public. The cause? A certain lack of neutrality in the treatment of information, with a kind of manipulation towards the population. How did we get to such a point of no return? Have journalists lost their sense of neutrality? Yet the term is deeply embedded in the memory of journalists. It is the very essence of the profession. It is therefore surprising to see this small gap appearing between journalistic opinion and the opinion of some people who want to harm the profession. While the views of these people may be surprising, we must nevertheless accept to question ourselves. The journalist may have lost his objectivity. But neutrality is also a tree that hides the forest, because we all have an opinion on a subject.

Categories: EDJ Lab