Le journalisme de solution : une réponse au désintéressement du citoyen face à l’information ?

Mémoire présenté et soutenu par Mario PECOT

L’actualité est déprimante, angoissante. Trop déprimante, trop angoissante. Ce constat soutenu par une grande partie de la population française vise directement les médias d’informations. Avec une perte de confiance continue depuis plusieurs années, la société ne s’est en effet jamais autant désintéressée de l’information qu’aujourd’hui. Dans ce contexte, plusieurs journalistes tentent de remédier à cette crise. Depuis plusieurs années, on parle en effet de journalisme de solution. L’objectif ? Rééquilibrer la masse informative en ne pointant pas uniquement les problèmes soulevés, mais en offrant aussi des solutions concrètes pour y remédier.

L’objectif de cette recherche est de comprendre son intérêt, et identifier clairement les composantes qui lui permettraient de renouer un lien entre le citoyen et l’information. Pour y répondre, ce mémoire s’appuiera, notamment, sur l’expérience de plusieurs médias concrets.

SUMMARY

The news is depressing, frightening. Too depressing, too frightening. This observation supported by a large part of the French population is directly addressed to the news media. With a continuous loss of confidence for several years now, society has never been as disinterested in information as it is today. In this context, several journalists are trying to respon to this crisis. For several years now, there has been talk of “solution journalism”. The objective? To rebalance the mass of information by not only pointing out the problems raised, but also by offering concrete solutions to remedy them.

The objective of this research is to understand its interest, and clearly identify the components that would enable it to renew the link between the citizen and information. In order to respond to this, this brief will draw, in particular, on the experience of several concrete media.

Categories: EDJ Lab