L’ÉTUDE DES LIENS COMPLEXES ENTRE JOURNALISME ET VÉRITÉ

RÉSUMÉ

Ce mémoire traite des liens complexes entre le journalisme et la notion de vérité. Il nous permet d’analyser les différents aspects de la vérité journalistique, que ce soit dans sa définition, son exposition, son traitement, ainsi que le cadre qu’elle impose à la profession. Il s’agit d’un mémoire de recherche essentiellement tourné vers le journalisme français, incluant une comparaison avec le journalisme anglo-saxon. Dans ce cadre-là, il est important de revenir aux sources du journalisme français, la façon dont il est pratiqué et à son interprétation de la déontologie des journalistes ainsi qu’à celle de la Charte de Munich. Cette analyse permet de comprendre comment le journalisme français aborde la notion de vérité, au travers d’une certaine subjectivité assumée et une abondance de titres d’opinion. La comparaison avec le style journalistique anglo-saxon, beaucoup plus factuel et neutre, permet de mettre en perspective le journalisme français et d’étudier leurs différences, notamment face à la notion de vérité journalistique.

Une grande partie de ce mémoire est dédiée à la vérité appréhendée en tant que cadre du métier de journaliste. Autour de celle-ci ont été bâties et rédigées la déontologie des journalistes français, ainsi que la Charte de Munich. Une nouvelle comparaison pertinente se présente alors, celle avec le Québec, qui possède un conseil de presse. Un système d’auto- régulation qui fonctionne comme un tribunal d’honneur idéal, dans cette quête de vérité journalistique. Nous posons la question de sa pertinence face aux nouveaux obstacles que rencontre la vérité journalistique, à l’instar des fake news ou bien un manque d’indépendance grandissant des médias français.

Categories: EDJ Lab