L’ADN du journalisme

Résumé en français

Qu’est-ce que l’ADN du journalisme ? Les professionnels de l’information subissent de plus en plus de critiques en France. Dans un contexte hyperconcurrentiel, créé par l’arrivée des smartphones et des réseaux sociaux, le journaliste a perdu le monopole de l’information. Pour lutter contre ce phénomène, certains journalistes oublient les essentiels de leur métier tels que la vérification des faits et des sources. Les erreurs s’accumulent et le niveau de confiance des Français vis-à-vis des médias s’effondre d’année en année. Pour assurer la survie de cette profession, reconnue utile par 90% de la population, les journalistes doivent revenir à des principes essentiels pour garantir une information de qualité. L’éthique et la déontologie fondent l’ADN du journalisme. Mais de quelles règles est-il constitué ? En France, les textes qui énumèrent les droits et les devoirs des journalistes sont rares. De plus, les professionnels de l’information ne parviennent pas à se mettre d’accord sur la création de lois ou d’une institution pour réguler leur profession. Aucun ordre des journalises n’a réussi à voir le jour, contrairement à de nombreux pays dans le monde. Pour mieux comprendre ce phénomène, nous avons créé un sondage pour interroger des journalistes mais aussi des étudiants en journalisme. Les désaccords sont parfois générationnels, liés au genre ou au statut mais pas seulement : les avis divergent beaucoup en interne et empêchent la création d’une institution capable de veiller au respect de la déontologie et de l’éthique journalistique.

Résumé en anglais

What is journalism DNA? Journalists are increasingly subjected to criticism in France. There is a hyper competitive situation because of the development of smartphones and social media networks. Journalists no longer have a monopoly of information. Some of them try to combat this phenomenon but forget the essential rules of their job. For example, they don’t take the time to verify information and the information sources. Errors build up and the public confidence in the media falls in ruins over the years. In order to ensure the survival of journalism, which is a job recognized as useful by 90% of people, journalists must return to essential principles. This is the only way to guarantee quality information. Ethics and deontology create journalism DNA. What is journalism DNA made of? What rules a journalist must follow when he works? In France, there are few documents about ethics and deontology. Furthermore, journalists can’t reach agreement on establishing law or creating an institution which could shape their profession. There is no journalists’ Association whereas there are medical order and Bar council. Journalists’ Associations exist in many countries in the world. In order to better understand this phenomenon, we created a survey. Journalists and journalism students were asked about ethics and deontology. The disagreements are sometimes linked to the generation, to the gender or to the status but there are not the only reasons. Opinions internally differ a lot and avoid the creation of an institution which would be able to ensure that ethics and deontology are followed.

Categories: EDJ Lab