Journalistes sportives spécialisées rugby, une place privilégiée ?

Résumé

En France, le rugby, et l’activité physique de manière générale, a toujours été un conservatoire de la masculinité. Il semblerait alors qu’être une femme dans un milieu d’hommes soit un handicap car contraire aux normes, en particulier dans des sports de « tradition masculine ». Cependant, une évolution s’est bien produite et pourtant, la plupart des études scientifiques menées sur la place des femmes dans des milieux d’hommes évoquent encore un handicap certain de ces dernières. Or, ne peut-on pas inverser notre démarche d’étude ? Prendre le contre- pied de ces préjugés et stéréotypes historiquement bien réels ? Pourquoi les femmes exerçant un métier entourées d’hommes devraient-elles être forcément désavantagées ? Etre peu, voire l’unique femme, ne présente-t-il pas un avantage certain ? En effet, au sein des plus importantes rédactions sportives, ces dernières semblent aujourd’hui avoir une place privilégiée. Des femmes de caractère qui ne sont pas arrivées là par hasard. Un statut que nous comparerons tout au long de cette étude à l’évolution de la pratique féminine du rugby. En revanche, si les journalistes sportives spécialisées rugby sont des femmes sûres d’elles, compétentes, et travailleuses, cela ne les empêche pas de faire encore et toujours face à certains préjugés qui perdurent malgré tout. Une bataille perpétuelle de la crédibilité contre une partie restée, inconsciemment ou non, terriblement machiste. Il semble ainsi bien difficile pour certains de donner autant de légitimité à une femme qu’un homme quand ces dernières sont avant tout jugées sur leur physique que leurs compétences. Des stéréotypes liés à nos cultures, aux valeurs et normes préétablies par notre société. Ce statut serait-il ainsi variable d’un pays à un autre ?

In France, rugby, and sports in general, have always been a man’s world. It seems that being a woman in a men’s environment is a handicap, especially in sports traditionnally dedicated to men. However, an evolution happens and yet, most of the scientific studies led on the place of women in sport still highlight this difference. But, why can’t we reverse our approach? Can’t we take the opposite view of these prejudices? Why should women practising a job surrounded by men, be disadvantaged? To be the only woman, isn’t it a real advantage? Indeed, in the most important sport’s editorial boards, womens seem to have a privileged position. Women of character, who did not arrive there by chance. A status that we will compare throughout this study with the evolution of the feminine practice of rugby. On the other hand, if the feminine rugby journalists are self-confident, skillfull, and hard-working, it does not prevent them from facing some perpetual prejudices. An eternal battle of credibility against a chauvinistic machine. It seems so difficult for some people to give as much as legitimacy to a woman as a man when they are still judged according to their physical appearance and not to their skills. Stereotypes linked to our culture, to the values and standards pre-established by society. Would this status be variable from a country to an other one?

Categories: EDJ Lab