YAN MONTI

L’EDJ ça a été deux années merveilleuses où régnait une ambiance magique. Deux années inoubliables. Deux années où l’on a appris ce que voulait dire : « être journaliste ».