La représentation du journalisme et des journalistes au cinéma.

Mémoire présenté et soutenu par Grégoire Cornet.

Superman, Spider-Man, Tintin… ces noms nous sont familiers, mais leur lien avec le journalisme est moins évident. Pourtant, tous sont des journalistes. Ceux-ci ont été portés sur le grand écran par des adaptations cinématographiques. Dès ses premiers balbutiements, le cinéma s’est emparé du journalisme, et par extension des journalistes. Aux États-Unis, Hollywood en a fait l’un de ses sujets prépondérants dans les années 1930, par l’intermédiaire d’un genre à part entière : les newspapers films. La représentation du journalisme s’est vite traduite par une question centrale et récurrente : le rapport des protagonistes à la vérité. Ils se comptent en centaines, des longs-métrages qui sont capables d’adresser un message sur la manière dont le métier doit être exercé, et sur les motivations à adopter. Plus qu’un mode d’emploi, le 7ème art nous plonge dans le quotidien effréné de ceux qui protègent, ou déshonorent le « quatrième pouvoir ». De par son lien fort avec la réalité, le cinéma a accompagné l’évolution du journalisme et les questions qu’elle soulève. Mais il a surtout fait naître des films classiques en matière de journalisme : De Citizen Kane (1941) à Pentagon Papers (2017), en passant par l’incontournable Les Hommes du Président (1976).

Superman, Spider-Man, Tintin… these names sounds familiar to us, but their link with journalism is less obvious. Yet, all of them are journalists. These have been brought to the big screen through film adaptations. From its earliest days, the cinema has taken hold of journalism, and by extension of journalists. Hollywood made it one of its preeminent subjects in the United States in the 1930s, through a genre of its own : newspaper films. The representation of journalism quickly translated into a central and recurring question : the relationship of the protagonists to the truth. There are hundreds of feature films that are able of sending a message about how the job should be done, and the motivations to adopt. More than a manual, the 7th art immerses us in the frantic daily life of those who protect or dishonor the “fourth estate”. Through its strong link with reality, cinema has accompanied the development of journalism and the questions it raises. But above all, he gave birth to classic journalism films: From Citizen Kane (1941) to Pentagon Papers (2017), including the essential All the President’s Men (1976).

Categories: Non classé