Contrairement à d’autres, l’idée d’étudier le journalisme m’est venu à un âge mature, en effet, je ne préparais pas le baccalauréat adéquat et j’avais l’intention d’étudier les langues puis j’ai trébuché sur le journalisme pendant un moment qui ressemblait a une épiphanie, et j’ai réalisé que cela avait toujours été une vocation enfouis au fond de moi. J’ai eu cette confirmation lors d’un de mes stages que j’ai réalisé au sein d’un quotidien régional.

Candidate, Promo 2018

Par la suite, j’ai vu que le journalisme est un métier de médiation, une activité qui consiste à recueillir, vérifier ou commenter des faits et les porter à l’intention d’un public dans les médias en respectant une déontologie reposant sur la protection des sources d’information.

Candidate, Promo 2018

Ce fut une révélation. J’ai l’entière conviction que les médias cultivent le monde, ils font parti de notre quotidien, donnent les moyens de dénoncer, d’aider et de changer par le biais de la divulgation des informations. À travers ce métier, j’aimerais apporter ma pierre à l’édifice.

Candidate, Promo 2018

Selon l’Internaute, un journaliste est une personne qui collabore à la préparation d’un journal écrit ou audiovisuel. Cependant, un journaliste se bat aussi pour renseigner le monde et l’informer sur ce qu’il ne sait pas ; d’autant plus aujourd’hui, où les modes d’accès aux informations deviennent anarchiques et peu fiable. J’ai choisi de devenir journaliste reporter car je veux informer quiconque sur ce qui se passe dans le monde et également avoir la possibilité de voyager.

Candidate, Promo 2018

Dans un monde où les médias sont omniprésents et où la communication est de plus en plus, importante, les journalistes ont des responsabilités et des rôles à assurer auxquels je suis sensibilisée. Ils doivent rester objectifs et fiables dans leurs propos et leurs écrits afin de ne pas induire leur public en erreur. Ils doivent aussi éduquer la population à développer un certain esprit critique vis – à – vis de tout ce qu’elle peut entendre ou tire afin de limiter l’influence malsaine que peuvent avoir des personnalités sur elle.

Je souhaiterais alors exercer cette profession puisqu’elle est essentielle à la société pour décider de ce qu’elle veut réellement, et ainsi lui procurer une certaine indépendance par le biais de l’information.

Candidat, Promo 2018

Plus généralement, le journalisme qu’il soit politique, sportif ou culinaire, ne manque pas de diversité ni de perspectives. Avec la révolution numérique celui-ci s’est profondément transformé ouvrant de nouvelles perspectives; pluralité des médias, nouvelles formes de journalisme (media alternatifs et participatifs), spécialisation de l’information (blogosphère) ce qui rend le métier plus passionnant et plus ouvert. Les débouchés sont nombreux (mode, sport, cinéma, politique, économie…) et permettent d’envisager son parcours en fonction de son intérêt pour un domaine en particulier. J’ai conscience également des difficultés du métier. Le secteur des médias et de la presse est soumis aux lois du marché et de la concurrence, on peut le déplorer, mais pas l’ignorer. L’image romanesque et idéalisée du journaliste d’investigation, ou du grand reporter, est loin de la réalité quotidienne du pigiste payé à la mission ; le parcours peut être long et laborieux avant de trouver sa place dans le milieu.

Candidate, Promo 2018