samedi, octobre 16, 2021
HomeInternationalL'extravagance des élections municipales de Londres 2021

L’extravagance des élections municipales de Londres 2021

Ils n’ont jamais été autant à se présenter. Lors des élections municipales de Londres, ce jeudi 6 mai, les habitants de la capitale britannique auront le choix entre vingt candidats. Parmi eux, deux youtubeurs anglais, un acteur et un « guerrier de l’espace interplanétaire »

Initialement prévues en mai 2020, les élections municipales de Londres 2021 avaient été décalées pour cause de pandémie. Si ces dernières auront finalement lieu le 6 mai prochain, entre-temps, certains candidats inattendus se sont invités à la fête…

Max Fosh, un youtubeur anglais avec plus de 420 000 abonnés s’est inscrit aux élections avec comme seul but affirmé : obtenir plus de voix que Laurence Fox, acteur et chanteur originaire de Leeds, dans le Yorkshire. Ce dernier représente le « Reclaim Party », un mouvement progressiste qui prône la « force » et la « liberté » et qu’il a lui-même fondé en 2020. Cette « guerre », le youtubeur la déclare à Laurence Fox car ils viennent tous les deux de la très exclusive Harrow School de Londres. Une manière de créer du contenu vidéo original et d’affirmer de façon relativement ironique une certaine supériorité.

Une guerre entre deux « posh blokes »

Les deux hommes entretiennent une certaine relation de « je t’aime, moi non plus ». Pour obtenir plus de voix, Max Fosh compte sur sa base d’abonnés tandis que Laurence Fox essaie, quant à lui, d’afficher son côté plus sérieux. Obstiné par la thématique des transports, l’ancien acteur promet de rendre les bus et les métros londoniens gratuits pendant six mois et de « supprimer les pistes cyclables inutiles ». Critique envers le port du masque, il s’engage également à supprimer leur utilisation dans les écoles londoniennes. À noter : le maire d’une ville ne détient pas le pouvoir de contourner des règles nationales…

Des points de campagnes sur lesquels Fox avait promit de débattre avec Fosh. Promesse non tenue. Dans une vidéo publié récemment sur la chaine du youtubeur, Fosh inclut le contenu d’un de ses fans qui croise Laurence Fox dans la rue. Dans cette séquence, le fan demande au représentant du Reclaim Party s’il va vraiment débattre Fosh. Sa réponse : « J’ai d’autres choses à faire, j’ai un vrai travail. » Fosh lui répond sarcastiquement : « De quoi tu parles ? Laurence, on fait exactement la même chose. » Ambiance.

Depuis plusieurs semaines, le youtubeur fait tout pour déstabiliser son rival. En plus de critiquer ouvertement ses compétences de chanteur et d’acteur, il publie son propre manifeste sur le site internet laurencefox.org. « Désolé Laurence, tu aurais vraiment dû acheter ce nom de domaine », s’exclame Fosh. Quelques jours plus tôt, il dépose dans la boite aux lettres de l’acteur un gâteau au chocolat en forme de chenille pour le « remercier » de l’avoir « aidé à promouvoir sa campagne ». Pour cause, le Reclaim party avait fait en sorte que les publicités de sa campagne électorale apparaissent sur les vidéos de Max Fosh… Un vrai jeu de va-et-vient.

Et au contraire de Fox, le youtubeur joue également la carte de la personne qui ne se prend pas vraiment au sérieux. Dans sa dernière vidéo, Fosh déclare : « Le 6 mai rappelez-vous de choisir quel candidat serait le meilleur pour Londres… donc ni moi ni Lozza »…

Un « guerrier de l’espace interplanétaire » et un autre youtubeur

Le « Comte Binface » (littéralement « Comte tête de poubelle » en français) est un candidat politique satirique créé par le comédien britannique Jon Harvey. Il se décrit comme un « guerrier de l’espace interplanétaire ». Les élections londoniennes ne sont pas sa première frasque politique. En 2019, il se présente face à Boris Johnson aux élections générales du Royaume-Uni. Il prône la « justice, les lasers, la joie de l’amour et le retour de Ceefax ». Binface est également un grand détracteur du Brexit. Dans son manifeste, il demande à ce que Londres rejoigne à nouveau l’Union européenne.

Comme Max Fosh, Niko Omilana est un youtubeur. Ce jeune homme de 23 ans, originaire du Staffordshire, possède plus de 3,5 millions d’abonnés sur la plateforme. Lui non plus ne se prend pas vraiment au sérieux. Dans ses vidéos éléctorales, il porte une miniscule paire de lunettes verte et orange. Et selon une interview donnée à la BBC, « la plus grande menace pour Londres aujourd’hui c’est notre Premier ministre Boris Johnson. Si un homme qui ne peut pas se coiffer correctement est à la tête de notre pays, alors on ne peut vraiment avoir aucun espoir ».

Il ne faut tout de même pas croire que se présenter à ces élections est une mince affaire. Tous les candidats doivent s’acquitter d’une caution de 10 000 livres (soit 11 500 euros). Celle-ci est seulement rendue à ceux qui auront récolté plus de 5% des voix. Autant dire que cela sera difficile pour certains… Notre guerrier intergalactique, par exemple, avait lancé une cagnotte en ligne pour financer sa candidature. Il a d’ailleurs donné les pounds supplémentaires récoltés à l’association Shelter, qui aide les sans abri.

Mais ce n’est pas tout. Les candidats doivent également récolter deux signatures de chaque arrondissement de la ville de Londres. Cela correspond à un total de 66 signatures. Pour les recueillir, Niko Omilana et Max Fosh ont fait appel à leurs abonnés résidant tout autour de la capitale britannique.

Mais sinon, qui sont les candidats plus « traditionnels » ?

L’actuel maire de Londres, Sadiq Khan, du Parti travailliste, est le favori à sa propre succession. Selon les derniers sondages, il remporterait 41% des voix. Avec une estimation de 28% de voix glanées, son plus proche concurrent est Shaun Bailey du Parti conservateur. Loin derrière viendraient Luisa Porritt des Démocrates Libéraux (8%) et Sian Berry du Parti vert (6%).

Mais qu’en est-il des candidats qualifiés plus tôt d’extravagants ? Avec 5% de voix récoltées, Niko Omilana se situe actuellement à la cinquième position des intentions de votes. Si ce résultat se confirme, il pourra récupérer sa caution des 10 000 livres. Pour ce qui est de Max Fosh, Laurence Fox et même du « Comte Binface », ils devraient tous récolter plus ou moins 1% des voix le 6 mai prochain.

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments