Les enjeux du mandat de Joe Biden

0
1360
Joe Biden ou la promesse d’une autre Amérique. ©Hugo Romani

Ce mercredi, l’investiture de Joe Biden marque un nouveau tournant dans la politique américaine. L’alternance démocrate veut rompre avec les quatre ans du mandat de Trump. Politique sociétale et relance économique seront les deux axes majeurs de l’administration Biden pour la reconquête du pays.

« Le pire président de l’histoire des États-Unis ». Ainsi Joe Biden qualifie-t-il son prédécesseur lors du débat présidentiel le 23 octobre dernier. Aujourd’hui élu, l’ancien sénateur du Delaware espère rompre avec une politique qu’il n’a cessé de fustiger pendant la campagne. Et les derniers événements, tel l’assaut du Capitole, ne lui rendent pas la tâche facile.

Apaiser les tensions nationales

Les tensions intérieures ont atteint leur paroxysme en ce début 2021. ​L’Americain Way of Live e​t le ​Melting Pot ​vantés par le pays de l’oncle Sam semblent bien loin. Les conflits ethniques et politiques prennent une place de premier choix. Mort de George Floyd, hausse des crimes raciaux, prise du Capitole. Autant de maux vécus par une société fracturée.

Soutenu par une grande partie des Afro-Américains, Joe Biden souhaite leur rendre la pareille. L’ancien candidat leur promet un plan de 50 milliards de dollars pour leurs projets entrepreneuriaux. Mais le nouveau président désigne d’autres clivages à abattre : pour lui la situation de pauvreté mène à ces affrontements. Le démocrate propose ainsi de rendre l’accès à l’éducation plus simple pour les foyers les moins aisés. Une application stricto sensu du ​célèbre « ouvrir une école c’est fermer une prison »​ de Victor Hugo.

Rouvrir l’économie sur le monde

En 2016, Donald Trump défendait une doctrine économique claire et précise : ​« America First »​, soit un protectionnisme à outrance comme horizon pour les États-Unis. Le nouveau président s’oppose de manière modérée à cette politique, qui souhaite toujours un ​« commerce international équitable »Mais le patriotisme n’est pas en reste. 400 milliards de dollars devraient ainsi être investis dans l’achat de produits américains.

La redistribution des richesses constitue l’autre point phare du programme de Joe Biden. Situé à gauche de la politique américaine, Biden entend lutter contre les écarts de richesse. Ses armes ? La hausse du salaire minimum fédéral, ou encore celle du taux d’imposition des plus hautes fortunes par exemple. Au départ de la campagne, ces mesures ne font pas partie du programme du futur locataire de la Maison Blanche. Mais pour convaincre une majorité d’électeurs, le natif de Scranton polit son discours pour plaire à la branche socialiste des démocrates, et compte ainsi rompre totalement avec le style de son prédécesseur. Mais avant de redorer l’image américaine à l’international, la tâche de Joe Biden est de reconquérir l’Amérique.