Le « NBA Christmas Day » le cadeau de Noël de la NBA

0
233
La NBA est souvent le seul championnat à proposer des matchs le jour de Noël. © L'Equipe

Le 25 décembre prochain, et comme depuis 72 ans, des rencontres NBA seront jouées. Cinq matchs au programme, pour l’une des soirées les plus attendues de la saison régulière. Retour sur cette tradition et sur les plus grands moments de ces matchs de Noël.

La Premier League Anglaise a son Boxing Day, la NBA a son Christmas Day. Si les footballeurs du championnat anglais jouent le 26 décembre, les basketteurs de la ligue américaine eux, s’affrontent carrément le jour de Noël. Une situation quasi-unique dans le sport. Seule la NFL propose parfois un match ce jour-là, lorsque le 25 décembre tombe un dimanche. La ligue de football américain, propose, elle, depuis 1920 des matchs à Thanksgiving, un autre jour férié très important aux États-Unis. Une tradition que la NBA souhaite reproduire à Noël. C’est donc en 1947, lors de la deuxième saison d’existence de la NBA, qu’a lieu le premier match de Noël, avec un affrontement entre les New York Knicks et les Providence Streamrollers. Au début, les matchs sont diffusés à la télé localement et il faut attendre la fin des années 60 pour une exposition sur la télévision nationale.

Ainsi, la plupart des affiches opposent des équipes proches géographiquement pour leur éviter le moins de déplacements en ces jours de fête en famille. Les Christmas Game n’ont pas encore autant d’importance qu’aujourd’hui et le tournant intervient en 1984. New York se déplace chez les New Jersey Nets. Bernard King, le joueur des Knicks, livre un match monstrueux en marquant 60 points, un record (qui tient toujours) pour un match disputé à Noël. Une performance historique qui fait date et conforte la ligue dans son idée. Avec le développement de la télévision et pour attirer l’attention, la NBA décide de programmer le 25 décembre des rencontres opposant les plus grandes stars, les meilleures équipes ou les franchises ayant une grosse rivalité.

Pluie de stars sur les parquets

C’est ce qui fait la différence, forcément, entre un bon et un mauvais Noël. Des performances et des matchs qui restent dans les mémoires. Ce fut le cas en 1985 lorsque New York a remonté 25 points pour battre les Celtics (futur champion NBA cette saison) après une double prolongation ou en 1986 lorsqu’ils battent les Bulls de Jordan, à Chicago, sur un shoot au buzzer. En 1995, la NBA innove encore en proposant à Noël la revanche de la finale entre Orlando et Houston. Depuis, la ligue essaye de programmer le plus souvent possible un « rematch » de la dernière finale. C’est ce qui est arrivé ces trois dernières années avec l’affiche Cleveland – Golden State. En 2016 la rencontre tient toutes ses promesses, avec des Cavs qui rattrapent un déficit de 14 points dans le dernier quart-temps pour s’imposer sur un shoot de Irving à 3 secondes de la fin.

En plus de faire jouer les meilleures équipes, la ligue essaye aussi de faire s’affronter les superstars. C’est le cas, en 2009 et 2010 avec le duel entre LeBron James et Kobe Bryant. Ce dernier en 2004 avait pris pars au match de Noël le plus suivi de l’histoire avec 13,18 millions de téléspectateurs. La raison ? Le retour de Shaquille O’Neal à Los Angeles sous le maillot de Miami. Le pivot retrouvait les Lakers et Bryant qu’il venait de quitter l’été précédent après 3 titres consécutifs. Avec ces affiches, la NBA met donc tout en oeuvre pour attirer le téléspectateur et ça fonctionne.

Les meilleures audiences de la saison régulière

Si le 25 décembre au-delà de la date, est un jour à part en NBA, c’est que c’est la seule fois de la saison régulière où les fans peuvent voir tous les matchs programmés dans la journée. En effet, les 5 rencontres ne se chevauchent pas. La première commence à midi heure locale (18h en France) et la dernière se termine 12 heures plus tard. 12 heures de basket-ball non-stop diffusés en antenne nationale. Depuis 2002, la meilleure audience de la saison régulière (hors playoffs et finales) provient toujours d’une rencontre de Noël. L’an passé 10,2 millions d’Américains ont vu les Lakers battre les Warriors. En dehors du terrain, c’est toute une promotion spéciale qui est organisée. Pendant plusieurs années Adidas a fabriqué des maillots uniquement pour le 25 décembre (maillots à manches, maillots avec le prénom du joueur au lieu du nom…). Depuis 2017, ce n’est plus le cas avec Nike. Enfin, la NBA diffuse une publicité pour l’événement et certaines sont tout bonnement géniales (notamment celle de 2013).

Les publicités de Noël au fil des ans :

Noël marque exceptionnellement le début de la saison et « TNT » sort cette publicité mêlant joueurs anciens et actuels. Tout simplement sublime

Si Noël, c’est la famille, les bons repas et les cadeaux, c’est aussi la NBA. Alors pour ceux qui veulent prolonger le plaisir des fêtes (et digérer) rien de mieux que de s’installer sur son canapé pour regarder de bons matchs de basket. Et puis un peu sport en cette période ça ne fait jamais de mal.

______________________________________________________________________________

Programme de cette année (diffusé sur Bein Sport ou le NBA League Pass) :
18H00 : Toronto Raptors – Boston Celtics
20H30 : Philadelphia Sixers – Milwaukee Bucks
23H00 : Golden State Warriors – Houston Rockets
2H00 : Los Angeles Lakers – Los Angeles Clippers
4H30 : Denver Nuggets – New-Orleans Pelicans