L’affaire Grégory : du fait divers à la série

0
409
La série est sortie le 20 novembre 2019 sur Netflix. ©Lexane Lespagnol

L’affaire du petit Grégory continue de hanter la France et d’autant plus depuis que Netflix a réalisé et mis en ligne la série événement « Grégory », retraçant l’affaire de cet assassinat sordide. Depuis, les streamers ne cessent de donner leurs avis et de mener leur propre enquête.

C’est l’histoire d’un petit garçon de 4 ans, retrouvé mort, poings et pieds liés dans la Vologne en 1984. Il s’agit du petit Grégory et de son assassinat, qui a tenu en haleine toute la France pendant plus de huit ans. Et le 20 novembre dernier, Netflix a tenté le pari de sortir sa série de cinq épisodes sur cette histoire et cela semble être un succès. La plateforme américaine est maintenant une habituée des faits divers qui ont fait frissonné le monde entier. Netflix propose aux internautes des séries-documentaires comme l’histoire de Ted Bundy ou encore Amanda Knox. Mais l’affaire Grégory semble être au-dessus de toutes les autres, mais qu’a-t-elle de particulier ? Le mystère reste encore entier, malgré les nombreux rebondissements. Le tueur n’a jamais été découvert. Cette série retrace toute l’histoire, de la découverte du corps, aux folies des journalistes, à l’enquête du juge, aux nombreuses histoires, jusqu’en 2017, où l’affaire à connu de nouvelles péripéties. Aujourd’hui, le couple vit avec leurs trois enfants en région parisienne et continue, en vain, de chercher le coupable.

Une soif de savoir

Et le coupable, les internautes veulent le trouver, d’autant plus que cette histoire est l’une des plus complexes des faits divers français. Après l’assassinat de l’enfant, le meurtre du cousin par le père de Grégory, puis en 2017, le suicide du juge, le rôle de ce dernier et des journalistes ne cessent de faire débat en France. D’autant plus depuis la diffusion de la série, qui a fait renaître les discussions. Sur une page Facebook dédiée à l’affaire, des Français, inconnus de la famille Villemin tentent encore de faire leur enquête et s’empressent de les publier sur la page. Ils se rendent sur les lieux, prennent des photos et choses encore plus surprenante, calculent les distances entre la maison et le lieu où a pu être mis à l’eau l’enfant, pour vérifier les dires de la mère. Depuis la sortie de la série, les internautes postent sur Twitter leurs convictions, alors que certains pensent que c’est le frère de Jean-Marie Villemin, d’autres accusent le cousin assassiné ou encore la mère de l’enfant.

Mais pour l’instant, le coupable n’a pas été identifié, et pour beaucoup, on ne le sera jamais. Thibaut Solano, journaliste et présent dans la série, affirme, quant à lui, que « des gendarmes et un juge sont toujours saisis, les possibilités scientifiques n’ont pas été totalement épuisées. Je ne dis pas qu’on saura un jour le fin mot de l’histoire, mais je pense que l’espoir n’est pas mort. Entre les derniers espoirs de la science et un témoignage humain, il y a peut-être une petite possibilité que l’enquête soit résolue ».