La France et ses opérations militaires en cours

0
179
Selon Médiamétrie, 24,1 millions de téléspectateurs ont suivi l'allocution du Président Emmanuel Macron en direct à la télévision depuis Mulhouse./ Photo : CE

Ce mercredi 25 mars, le Président de la République a annoncé le lancement de l’Opération Résilience dans le cadre de l’urgence sanitaire face au COVID-19. L’occasion de revenir sur les principales opérations militaires françaises en cours sur le territoire national et à l’international.

MISSINT (Mission Intérieure) :

Opération Résilience – France. La nouvelle opération est déployée suite à la pandémie Covid-19. Dédiée aux systèmes « de la santé, de la logistique et de la protection », l’opération reste encore floue. Aucun détail n’a été fourni par le Président ou le ministère des armées sur le déploiement du matériel médical ou celui des militaires, ainsi que leurs actions précises. Ce dernier parle de « missions adaptées aux contextes locaux ». Les porte-hélicoptères Dixmude et Mistral ont été déviés de leur activité pour venir porter assistance aux territoires ultra-marins.

Opération Sentinelle – France. Cette opération est lancée le 12 janvier 2015, suite aux attentats de Charlie Hebdo et de l’Hyper casher. Elle mobilise 10 000 militaires (environ 7 000 permanents et 3 000 réservistes) dont la moitié est déployée en Île-de-France. L’opération a pour vocation de lutter et de protéger le sol français contre le terrorisme.

Opération Harpie – Guyane. Lancée en 2008, l’Opération Harpie tend à lutter contre l’orpaillage (la recherche et l’exploitation de l’or) qui est illégal en Guyane. 500 militaires sont mobilisés pour protéger les rivières guyanaises des installations de ces « chercheurs ».

Opération Héphaïstos – France. Plus vieille opération en cours sur le sol métropolitain, l’Opération Héphaïstos (du nom du dieu grec du feu) est lancée en 1984. Son objectif est la lutte contre les feux (de forêts notamment). En action principalement dans le sud-est de la France, elle emploie environ 200 militaires pour apporter du soutien aux pompiers durant l’été.

Le budget 2020 de l’armée française est de 37,5 milliards d’euros – Source : État-major des armées.

OPEX (Opération Extérieure) :

Opération Barkhane – Région du Sahel. C’est la plus grosse opération extérieure française. L’opération Barkhane, lutte contre le développement des groupes terroristes en Afrique de l’Ouest. Initialement nommée « Opération Serval » durant son intervention au Mali, elle est renommée suite à l’expansion de la zone d’intervention jusqu’à la région du Sahel. La France travaille en collaboration avec les forces du G5 Sahel (Mauritanie, Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad). Elle emploie actuellement 5 100 militaires.

Opération Chammal – Irak / Syrie. Chammal, c’est le nom donné à la coopération de 70 pays qui regroupe la France mais aussi des pays principalement situés dans la région du Levant (Proche-Orient). Cette coalition apporte son soutien aux forces locales dans la lutte contre Daech. 1 000 militaires français y sont engagés.

Opération Daman – Liban. Présente au Liban depuis 1978 dans le cadre de la mission de l’ONU « FINUL » (Forces Intérimaires des Nations Unies au Liban), la France y participe sous le nom d’Opération Daman depuis 2006. Cette mission assure la paix et la sécurité dans la zone tampon entre le Liban et Israël. 700 militaires y sont déployés.

Opération Atalante – Océan Indien. Depuis 2008, la France fait partie d’une coopération militaire au sein de l’Union Européenne appelée Opération Atalante ou encore « EU NAVFOR ». Le but est de lutter contre la piraterie et le brigandage dans l’Ouest de l’Océan Indien, notamment au large de la Somalie et dans le Golfe d’Aden. La France alloue une frégate et ses bases aéroportuaires de Djibouti à l’opération.

Paul Guianvarc’h