Et si on arrêtait avec les bonnes résolutions ?

0
274
Moins de la moitié des personnes qui prennent des résolutions pour la nouvelle année les tiennent. - DR

« Nouvelle année, nouveau moi ». C’est certainement la phrase qui envahit tous vos réseaux sociaux, en ce moment. Dès le 30 décembre, tout le monde fait chauffer ses méninges pour trouver des bonnes résolutions et utiliser cette nouvelle année comme un nouveau départ dans la vie, comme si le 1er janvier faisait office de remise à zéro. Chacun fait le triste constat de tout ce qui a été de travers dans sa vie pendant 365 jours. Et 365 jours, c’est long ! Comme une mauvaise rétrospective, on se convainc que notre année aurait été bien meilleure si nous avions suivi nos belles résolutions. Alors nous faisons une jolie liste et nous nous motivons à aller au sport deux à trois fois par semaine, à manger plus sainement, ou même à arrêter de fumer… Tout cela pour finir son deuxième paquet de la journée devant un fast-food le 4 janvier. 

En même temps, peut-on considérer que prendre une bonne résolution le soir du 31 décembre après trois coupes de champagne soit vraiment une bonne idée ? Pas sûr. Et si, tout simplement, on arrêtait avec les bonnes résolutions ? Pas facile quand les articles et les photos pour améliorer votre quotidien en 2020 pullulent sur Internet, comme des conseils pour maigrir avant l’été. Cependant, si vous souhaitez lire davantage, devenir un peu plus écolo ou passer moins de temps sur votre téléphone, inutile d’attendre une nouvelle année pour le mettre en place. En plus d’éviter la culpabilité lors d’un échec ou d’une rechute, c’est à chacun de changer ce qu’il souhaite changer et non pas quand un calendrier le suggère (ou dans ce cas précis, l’impose). Et si à la place, en 2020, nous faisions chaque jour quelque chose qui nous rend heureux ?