Clôture des bureaux de vote, les swing states à l’avantage de Trump, les rues encore calmes… Le point sur les élections américaines à 6h30

0
407
Suite à la crise sainitaire liée au Covid-19, le vote par correspondance a explosé pour ces élections de 2020. ©Canva

Les Américains sont appelés aux urnes ce mardi 3 novembre pour élire le président des États-Unis.

La tension est à son comble. Les résultats entre le démocrate Joe Biden et le républicain Donald Trump sont très serrés. Les safe states portent bien leur nom : Les États attendus du côté démocrate le sont, schéma identique chez les républicains. Du côté des swing states, tout est en jeu. Le point à 6h.

Joe Biden en passe d’emporter l’Arizona, il approche des 270

Les États traditionnellement affiliés au camp démocrate n’ont pas dérogé à la règle. Et certains pourraient changer de camps, comme l’Arizona. Traditionnellement rouge, les 13 grands électeurs sont prêts à virer au bleu en faveur de Joe Biden. À l’heure actuelle, 209 grands électeurs sont en faveur de Biden contre 132 à son adversaire républicain, qui vient d’empocher une victoire dans l’État de l’Ohio.

Les swing states toujours aussi serrés. Tendance Trump

Rien n’est encore joué dans les principaux swing states en jeu. Les résultats de la Floride, du Texas, de la Pennsylvanie, de l’Ohio, de la Caroline du Nord ou encore du Michigan sont encore indécis. Une tendance se dégage tout de même. Après avoir longtemps été mené, Donald Trump prend un léger avantage dans tous ces États.


Tous les bureaux de vote sont fermés

La Côte Ouest est, sans surprise, du côté des démocrates. Si des votes peuvent continuer d’arriver avec le fonctionnement du système électoral, tous les bureaux sont fermés désormais. Jusqu’au bout, l’ancien vice-président a incité ses concitoyens à aller voter.


Des rassemblements assez calmes, quelques arrestations

C’était une des grandes craintes de cette soirée électorale, jusqu’ici tout va bien. Si certaines arrestations aux abords de la Maison Blanche ou de personnes armées à des bureaux de vote sont à signaler, l’ambiance est encore plutôt calme dans les deux camps, ce qui contraste avec une campagne très agressive.

• Les stars se mobilisent

Comme en 2016, les célébrités aux États-Unis sont très engagées dans cette campagne présidentielle. Elles organisent des événements, concerts, live… pour défendre leur candidat.