5 recettes faciles pour étudiant(e)s confiné(e)s

0
279
Selon une étude publiée dans The Journal of Positive Psychology, réaliser une activité créative telle que la cuisine contribue à l’amélioration de l’humeur. ©Pol Partouche

Confinement en solitaire ou non, cette période est idéale pour faire sortir le chef caché en vous. Pour ce faire, EDJ News vous a mijoté une liste de cinq recettes super faciles à concocter.

En ces temps où l’ennui peut rapidement prendre le dessus, la cuisine paraît être le remède idéal. Pas de panique pour ceux dont l’appartement ne possède pas de four, toutes les recettes sont réalisables sans.

Le wrap chèvre

C’est la recette fraîche de cette liste : le wrap chèvre comme au fast-food, mais en mieux. Pour cette préparation, il faut se munir de 10 rondelles de fromage de chèvre, 50 grammes de chapelure (ou 50 grammes de biscotte écrasée), un œuf, de l’huile de friture, quatre galettes de maïs ou de blé, deux tomates coupées en tranches, quelques feuilles de salade, un demi oignon rouge haché finement, du sel et du poivre.

Dans un bol, battre l’œuf et y ajouter du sel et du poivre. Dans un autre bol, mettre la chapelure (ou les biscottes écrasées). Tremper les tranches de chèvre dans le premier bol, puis dans le second avant de les plonger dans l’huile de friture à 180°. Pour vérifier que l’huile est à bonne température, y plonger un morceau de pain… Des petites bulles bouillonnantes doivent alors se former ! Une fois les chèvres panés prêts, il suffit de garnir les galettes de maïs ou de blé avec ceux-ci, ainsi que tous les ingrédients restants.

+ L’astuce du chef : mélanger un yaourt grec avec deux cuillères à soupe d’huile d’olive, un peu de ciboulette, une demie échalote émincée, du sel et du poivre. Ajouter cette sauce légère aux wraps pour plus de saveurs.

Le croque-monsieur grillé et ses pommes de terre sautées

Simple mais efficace. Pour ce repas, il faut du pain de mie, du beurre, du fromage à croque-monsieur en tranches, de l’emmental râpé, des tranches de jambon, quelques pommes de terre coupées en cube, du sel, du poivre et des herbes de Provence.

Mettre un filet d’huile d’olive au fond d’une poêle et y ajouter les cubes de pommes de terre. Parsemer le tout d’une pincée de sel, de poivre, et d’herbes de Provence. Laisser les pommes de terre dorer pendant une vingtaine de minutes, en les faisant sauter de temps en temps pour ne pas qu’elles brûlent. Pendant la cuisson des pommes de terres, beurrer un seul côté de chaque tranche de pain de mie. Le côté beurré touchera la poêle au moment de la cuisson. Entre deux tranches, placer le jambon et le fromage. Mettre le croque-monsieur à cuire d’un côté pendant quelques minutes à la poêle. Après l’avoir retourné, ajouter l’emmental râpé sur la face déjà grillée et laisser le croque-monsieur dans le poêle pendant quelques minutes de plus. 

+ L’astuce du chef : les amoureux de fromage peuvent en ajouter d’autres au croque-monsieur, comme du cheddar ou de la mimolette.

Le mac’n’cheese

Le mac’n’cheese est une recette very américaine. Gare à ceux qui n’aiment pas le fromage. Ce plat nécessite très peu d’ingrédients : des macaronis, 25 grammes de beurre, 20 grammes de farine, un verre de lait, du cheddar (ou de la mimolette) râpé finement, du sel et du poivre.

Faire cuire les macaronis puis les retirer du feu et les égoutter un peu avant la fin de la cuisson. Dans une casserole, préparer une béchamel avec le beurre, la farine, le lait et y ajouter du sel et du poivre. Une fois la sauce épaissie, y incorporer le fromage râpé jusqu’à obtenir un mélange homogène. Mettre les pâtes dans la sauce pendant quelques minutes avant de déguster. 

+ L’astuce du chef : il est tout à fait possible de faire un mac’n’cheese avec d’autres fromages, faites-vous plaisir et laissez place à votre créativité ! Si vous avez un four, placez la préparation dans un plat à gratin, la recouvrir de fromage à gratiner et mettre le tout dans un four à 180° pendant une trentaine de minutes.

Les gnocchis faits maison

Nettoyez bien votre table avant de réaliser cette recette car aucun récipient n’est nécessaire, comme en Italie ! Vous aurez besoin de pommes de terre, de farine, un œuf, d’huile d’olive, de sel et de poivre.

Commencer par faire bouillir les pommes de terre pendant une vingtaine de minutes. Vérifier la cuisson à l’aide d’une fourchette. Éplucher les pommes de terre et les écraser sur une table farinée. Y déposer au centre l’œuf et une partie la farine. Malaxer le tout et y ajouter le reste de farine petit à petit, et le sel et le poivre, jusqu’à obtenir une pâte non collante. Séparer la pâte en plusieurs petites boules et rouler celle-ci pour former des boudins. Couper le boudin tous les cinq centimètres et écraser légèrement chaque bout avec une fourchette pour obtenir la forme des gnocchis. Plongez-les dans une eau bouillante jusqu’à ce qu’ils remontent à la surface. Les égoutter et les arroser d’un filet d’huile d’olive.

+ L’astuce du chef : il est également possible de faire dorer les gnocchis dans une poêle huilée après les avoir égoutter, de quoi rajouter un peu de croustillant à votre plat.

Le rougail saucisses

Une petite envie de voyager ? Cette recette vous emmènera tout droit sous les cocotiers de l’île de La Réunion. Pour ce faire, il vous faut du riz basmati, des saucisses de Toulouse coupées en tranches, une gousse d’ail émincée, de l’huile d’olive, une tomate coupée en cubes, de la purée de tomate, du sel, du poivre, des herbes de Provence, de l’origan et du safran.

Dans une grande casserole, mettre un filet d’huile et faire revenir l’ail. Y ajouter les tranches de saucisse et les laisser cuire en les retournant de temps en temps jusqu’à ce qu’elles brunissent légèrement. Ajouter la tomate en cubes, la purée de tomate, ainsi que toutes les épices (attention à ne pas mettre trop de safran, le bout de la cuillère suffit !). Laisser mijoter à feu doux. Pendant ce temps, faire cuire le riz à votre convenance. Une fois que le tout est cuit, placer le riz au centre d’une assiette avec les saucisses en sauce par dessus.

+ L’astuce du chef : pour les plus aventureux, il est possible d’ajouter une touche de piment plus ou moins fort au plat. Un piment légèrement citronné est fortement recommandé.